Le 25 mai 2013 se réunissaient les membres de toutes les composantes de l’UDI en Isère, pour élire son/sa président(e), ses conseillers départementaux, et ses membres au conseil national.

Les représentants des différents partis de l’UDI avaient fait l’effort de réunification et ne présentaient qu’un seul candidat/liste.

Malgré l’absence de réel enjeu électoral, les membres sont venus nombreux voter pour apporter leur soutien à cette union.

Le Nouveau Centre 38 félicite la nouvelle présidente de l’UDI 38 : Andrée Rabilloud, ainsi que les conseillers départementaux et nationaux, nouvellement élus.

Le conseil départemental de l’UDI 38 se réunit le 17 juin pour élire son bureau. Les conseillers nationaux ont l’occasion de rencontrer leurs homologues des autres départements le 15 juin à Paris à l’occasion du premier conseil national de l’UDI.

Dans un futur proche le délégué national sera nommé par Paris et Lionel Filippi a été présenté par l’UDI 38 pour ce poste.

L'UDI 38 vote ses représentants

L’UDI 38 vote ses représentants, avec Sandrine Chaix et Grégory S-Valery (CC-BY-3.0-FR, Tomas Darbois)

Retrouver l’information dans l’article d’Ève MOULINIER du Dauphiné Libéré en date du 26 mai 2013

Publicités

COMMUNIQUE DE PRESSE
de la Fédération Nouveau Centre
de l’Isère

le 3 mai 2012

La Fédération Nouveau Centre du département de l’Isère
appelle à la mobilisation et au rassemblement de tous les centristes
pour faire gagner Nicolas Sarkozy et la France dimanche prochain

Dimanche prochain, la France a rendez-vous avec son destin.

Le Nouveau Centre appelle à la mobilisation générale pour permettre la victoire de Nicolas SARKOZY à l’élection présidentielle.

Face à François HOLLANDE, otage de la gauche extrême, qui promet monts et merveilles en recyclant de vieilles idées socialistes qui n’ont jamais fonctionné, Nicolas SARKOZY est le seul à proposer un projet tourné vers l’avenir pour que la France tienne sa place et son rang dans le monde nouveau du 21e siècle.

Nous refusons la démagogie et l’irresponsabilité des socialistes.

Nous appelons tous les centristes, quel qu’ait été leur choix au 1er tour, à se mobiliser pour que le 6 mai prochain, pas une voix centriste ne manque à Nicolas Sarkozy.

Parce qu’avec la victoire de Nicolas Sarkozy, c’est la France toute entière qui gagnera.

Sitôt sa candidature à l’élection présidentielle annoncée, c’est à Grenoble qu’Hervé MORIN a choisi de venir à la rencontre des acteurs économiques.
La journée a démarré avec la visite d’une entreprise de l’agglomération grenobloise spécialisée dans la fabrication de matériel de distribution et de commandes électriques.
Par cette visite, Hervé MORIN a voulu témoigner de son attachement personnel aux PME familiales, cette catégorie même d’entreprises dont il se plaît à rappeler qu’il est issu.
La journée a été marquée aussi par un déjeuner-débat avec la presse à l’invitation du Club de la Presse au cours duquel les journalistes ont pu poser de nombreuses questions sur la raison de la candidature d’Hervé MORIN et sur son positionnement dans l’environnement politique.
Cette rencontre avec les journalistes s’est poursuivie par une interview sur le plateau de Télé Grenoble pour lequel Hervé MORIN a reçu un accueil chaleureux.
Ensuite une rencontre sur le campus de St Martin d’Hères avec les jeunes étudiants de l’IUT 1 formés aux métiers de l’Industrie.
Enfin, à l’issue d’un échange avec les membres du bureau de la fédération départementale du Nouveau Centre,
Hervé MORIN a rencontré le Président National de la CGPME (Confédération Générale des PME), Jean-François ROUBAUD, lui-même en déplacement sur Grenoble ce jour-là, lequel lui a présenté le livret « Cap France PME » c’est à dire le recueil des 40 propositions rédigées par la CGPME dans la perspective des élections présidentielles.
Pour sa part, Hervé MORIN a exposé les propositions contenues dans son programme parmi lesquelles le passage aux 37 heures qui a retenu toute l’attention du représentant des PME.
Au final, une journée voulue par Hervé MORIN à la rencontre des acteurs de l’économie réelle, de ces chefs d’entreprises de PME et de TPE qui font l’activité économique, créent de la richesse et développent l’emploi.
Hervé MORIN a tenu à souligner le dynamisme économique de l’agglomération grenobloise et a promis de revenir d’ici le 1er tour de l’élection présidentielle.

Dans le cadre du projet politique du Nouveau Centre 2012, Hervé Morin se déplace à Grenoble sur la thématique « Priorité aux PME » le mercredi 30 novembre. Il rencontrera ainsi des acteurs dans le secteur des PME, de l’innovation, et de la formation universitaire. Hervé Morin Canditat Présidentielle 2012

Lire le reste de cette entrée »

Sylvie PELLAT-FINET, conseillère régionale Nouveau Centre, commente la session d’avril 2011 du Conseil Régional.
  

 1-Emploi des jeunes

On sait aujourd’hui qu’il y a environ 100 000 jeunes de 16 à 25 ans en Rhône-Alpes qui ne sont ni en formation ni en emploi, sur 800 000 jeunes en tout au plan national dans cette tranche d’âge. C’est l’un des problèmes majeurs de notre société. On sait qu’aujourd’hui il se passe en moyenne 37 mois et demi entre le décrochage d’un jeune et son retour au moins dans une formation.

La majorité passe sous silence l’un des enjeux majeurs de la lutte contre ce fléau. Or cette voie existe, c’est l’apprentissage. Le résultat, c’est que la région a renoncé à faire de ce plan un outil privilégié de lutte contre le décrochage des jeunes à l’inverse du Gouvernement.

On ne peut que souscrire aux objectifs de ce plan mais c’est une raison supplémentaire de regretter son manque d’ambition, d’innovation, et aussi de rigueur pour l’utilisation des financements prévus. Dans ces conditions, je me suis abstenue sur ce dossier.

 
2- Le Haut débit doit se développer
A l’heure où plus de la moitié des Français disposent chez eux d’une connexion Internet haut débit, où plus d’un tiers utilise Internet quotidiennement à des fins personnelles il était enfin nécessaire que la Région Rhône-Alpes adapte son positionnement et réoriente sa politique. En raison de l’importance des enjeux du numérique sur le développement de nos entreprises, je soutiens avec le Groupe UDC cette réorientation même si certains choix semblent très idéologiques.
 
3- Rhône Alpes Cinéma
Rhône-Alpes Cinéma est un outil formidable qui permet de soutenir la coproduction de films en Rhône-Alpes et qui a été initié il y a près de vingt ans par les élus régionaux de Droite et du Centre.
Avec stupeur, nous avons été témoins d’échanges particulièrement agressifs entre les socialistes et les écologistes.
Malheureusement, la convention étant entachée d’illégalité et malgré notre envie d’accompagner Rhône-Alpes Cinéma, mon groupe n’a pas pris part au vote afin de ne pas soutenir un dysfonctionnement aussi manifeste.

 

On sait aujourd’hui qu’il y a environ 100 000 jeunes de 16 à 25 ans en Rhône-Alpes qui ne sont ni en formation ni en emploi, sur 800 000 jeunes en tout au plan national dans cette tranche d’âge. C’est l’un des problèmes majeurs de notre société. On sait qu’aujourd’hui il se passe en moyenne 37 mois et demi entre le décrochage d’un jeune et son retour au moins dans une formation.

Hervé Morin, ancien ministre, et président du Nouveau Centre, sera  en Isère le mardi 19 avril, dans le cadre de son Tour de France à la rencontre des forces d’innovation et de création il visitera l’entreprise « Air Liquide », dans le cadre de son Tour de France des Écoles et des Universités il ira à la rencontre des étudiants de l’ESC Grenoble, et il animera une réunion publique à l’invitation de Christian COIGNE, maire de Sassenage.

Planning de la soirée

Le Nouveau Centre 38 n’a pas présenté de candidat aux élections cantonales. Cependant nous vous proposons une analyse des résultats nationaux du Nouveau  Centre

Premier tour du 20 mars 2011 :

Nous avons accordé l’investiture ou un soutien à 270 candidats ( 145 candidats du Nouveau Centre et 125 DVD, UMP ou sans étiquette)  dans 72 départements. 31 candidats Nouveau Centre étaient  sortants sur un total de 80 conseillers généraux Nouveau Centre.

Sur les 270 candidats :

  • 23 ont été élus au premier tour (11 candidats Nouveau Centre sortants et deux nouveaux, Hervé Morin dans l’Eure et Michel Joubert en Haute-Loire)
  • 125 étaient présents au second tour.

La moyenne du score des 145 candidats  Nouveau Centre est de 23%, ce qui représente  au plan national 1,6% des votes exprimés. L’ensemble de nos 270 candidats investis ou soutenus ont représenté au total 3,53% des suffrages exprimés sur le territoire national.

Il est à noté qu’il y avait 11 candidats « Jeunes Centristes »  présents au premier tour, 3 ont pu se maintenir pour le second tour : Antoine Loredo à Figeac, Maxime Lelièvre en Loire-Atlantique et enfin Frédéric Demule dans la Somme.

Second tour du 27 mars 2011 :

Nos 125 candidats présents au second tour étaient répartis sur 46 départements. Sur les 55 candidats membres du Nouveau Centre présents au second tour, 23 ont été élus Conseillers généraux. Sur les 70 soutenus par le Nouveau Centre, 32 ont été élus Conseillers généraux .

A l’occasion de ce second tour, nos candidats  ont réalisé 326 606 voix sur un total de suffrages exprimés de 7 909 907 voix, soit 4,13% des exprimés. Les candidats membre du Nouveau Centre ont totalisé 139 038 voix soit 1,76% des exprimés. Le score moyen de l’ensemble des candidats investis  au second tour a été de 48,63% (élus : 57,39% perdants : 39,53%).

Au final, 36 Conseillers généraux Nouveau Centre ont été élus, dont 28 étaient des candidats sortants. Nous avons perdu 3 sortants et gagner 8 nouveaux conseillers généraux. Le Nouveau centre compte désormais 85 Conseillers généraux (36 nouveaux élus+ les 49 non renouvelés en 2011).

Sylvie Pellat-Finet, conseillère régionale Nouveau centre, commente la session de février 2011 du Conseil Régional:

« Lors de cette session, les divisions multiples exprimées au sein de la majorité régionale ont franchi un nouveau seuil : La majorité socialiste, communiste et écologiste a, en effet, éclaté !

Des dossiers importants sur l’enseignement supérieur et la recherche et sur la stratégie régionale de développement économique ont fait l’objet de débats houleux et dogmatiques sans prise en compte de l’intérêt général.

Il est regrettable que Jean Jack Queyranne n’ait pas souhaité prendre en compte les propositions constructives formulées par le Groupe Union de la Droite et du Centre et, notamment, sur ma proposition, le fait de lier le développement économique avec la création d’infrastructures de transport (routière et ferroviaire) mais également avec le numérique pour permettre à nos entreprises de se développer et de créer des emplois.

Avec Damien Abad, député européen et avec les élus du Nouveau Centre, j’ai fait remarquer à Monsieur Queyranne l’absence notoire du secteur de l’Alimentation et de l’Agriculture dans cette présentation alors que Rhône Alpes et l’Isère ont des atouts évidents dans ce secteur. J’ai trouvé ce rapport très hésitant dans la volonté de l’exécutif de consolider nos industries. Rhône-Alpes est la première région sous-traitante de France, alors je pense qu’à l’heure où le Médiateur de la sous-traitance nous alerte sur un certain nombre de risques pour nos PME, il ne serait pas inutile que la Région Rhône-Alpes se saisisse des vrais enjeux, comme celui de la relation donneurs d’ordre/sous-traitants ou celui de la protection de la propriété intellectuelle pour nos PME.

Les travaux du Conseil Régional ont donc été stoppés et des dossiers inscrits à l’ordre du jour de cette session n’ont pas été traités compte tenu de l’attitude du groupe Europe Ecologie les Verts.

Le groupe UDC et apparentés déplore cette situation !

Notre groupe UDC a dénoncé le fait que cette majorité avait trompé les Rhônalpins en affirmant pouvoir diriger ensemble cette Région. La preuve du contraire en est faite aujourd’hui.

Nous pensons que les 6 millions de Rhônalpins méritent une meilleure représentation avec des élus au service de l’intérêt général. »

Réunion annulée ou reportée pour des conditions météorologiques peu clémentes (avis de la préfecture).

Merci de nous contacter si vous comptiez participer au débat pour qu’on puisse malgré tout continuer le travail sur le sujet.

Cordialement

Le mardi 30 novembre 2010, le Nouveau Centre Isère invite à Vienne ses adhérents et sympathisants à participer à un échange sur le thème de la Santé dans le cadre de l’élaboration du projet politique du Nouveau Centre

Le but de cet échange est d’apporter des idées et des propositions sur différents thèmes autour de la santé tel que le cinquième risque, les droits et devoirs des assurés, l’accès au soin, ainsi que la proximité des dispositifs de santé. Le compte rendu permettra de rapporter les échanges au sein de notre fédération le 16 décembre à Paris lors de la convention nationale sur la santé.

Des représentants du milieu de la santé seront présents pour enrichir le débat.

Débat participatif sur la Santé, Nouveau Centre Isère

Mairie de Vienne, salle Europe
Mardi 30 novembre 2010
à partir de 18h30.

 

Le Nouveau Centre 38 reconnait que la situation financière du département parait saine. Cependant  nous ne sommes pas en accord avec les orientations budgétaires actuelles.

Nous constatons aussi avec regrets que l’État n’assure pas l’intégralité des compensations financières qu’il doit aux départements depuis le transfert de certaines dépenses sociales (RSA, APA,…). Cette situation fragilise tous les départements, surtout en ces temps de crise.

De plus nous nous inquiétons des engagements pris par le Conseil général de l’Isère en matière de garantie d’emprunt. Ces engagements, à hauteur de 1,4 milliard d’euros ce qui représente plus de 80% du budget annuel, n’impactent pas encore le bon fonctionnement du département. Mais qu’adviendra-t-il si le Conseil général devait assurer cette garantie pour un grand nombre de ses emprunts. Il reviendra donc à la prochaine assemblée qui sortira des urnes au mois de mars prochain, de sortir de cette situation afin de limiter tous risques d’accidents qui pénaliseraient chaque isérois surtout les plus fragiles.

Contactez nous

Email du site Nouveau Centre 38
federation38@le-nouveaucentre.org;
Webmaster : Darbois Tomas (Jeunes Centristes), Grenoble
Logo Nouveau Centre

RSS Le Nouveau Centre

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
Adhérer au Nouveau Centre

Le Nouveau Centre sur

Le nouveau centre sur Facebook
 Facebook sur dailymotion

Photos Nouveau Centre

RSS Vidéos Nouveau Centre

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.
Logo Jeunes Centristes
© Michel LAMOTTE-CREPET
Publicités